A Right Royal Affair de Helen Juliet

Bonjour à tous!

 

J’espère que vous allez bien. Pour ma part ça va super bien et je vous retrouve aujourd’hui avec un roman qui est tout à fait dans le genre de romance que j’aime lire. Sans plus tarder, couverture et résumé:

 

Theo Glass avait l’habitude de croire que l’amour n’était qu’un conte de fées. Orphelin et désavoué par sa famille recomposée homophobe, lui et sa grand-mère se débrouillent du mieux qu’ils peuvent. Mais quand le travail de charité infatigable de sa grand-mère est honoré, Theo s’assure qu’il passe ses derniers sous pour l’emmener au palais, accueilli par nul autre que le magnifique Prince James lui-même.

James est sixième au trône du Royaume-Uni et une déception pour à peu près tout le monde. Il ne s’est jamais senti chez lui à l’école, sur le terrain de rugby ou même dans l’armée. Être redevable signifie qu’il a été forcé de garder un couvercle sur sa bisexualité. Mais quand il rencontre Théo à la cérémonie des honneurs, il sait qu’il a de sérieux ennuis.

Ayant besoin de trouver un but, James convainc Theo d’utiliser son expérience de charité pour lancer une balle de collecte de fonds dans un château isolé. Tout ce que James a à faire est de se comporter avec le minet impertinent. Mais bientôt la chimie entre eux est trop forte pour résister.

Leurs vies sont trop différentes et il n’y a aucune chance que James puisse devenir le premier prince du Royaume-Uni avec un petit ami. Mais James sait s’il ne montre pas à Théo combien il compte pour lui, il le perdra pour toujours. L’amour peut-il conquérir tout? Ou est-ce quelque chose juste pour les contes de fées?

 


FR- Alors alors… alors ce n’est pas le premier roman de Helen Juliet que je lis et je dois dire que j’avais hâte de lire celui là. D’autant plus que je suis dans ma période Prince , plus ou moins charmant, et que le fait que ce roman se passe en Angleterre avec une famille royale fictive m’avait vraiment donné envie de le lire.
Cependant, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans ce roman. Je ne sais pas si c’est parce que j’étais assez fatiguée ou si c’est le roman en lui même mais j’ai mis énormément de temps à lire le premier quart du roman. Et puis tout d’un coup, je me suis retrouvée prise dans l’histoire et je ne l’ai plus lâché.

Et une fois de plus, la magie Helen Juliet a fonctionné. J’ai retrouvé tout ce que j’aime dans ses romans, c’est à dire, de la douceur, du romantisme et des personnages gentiment écorchés qui apportent de la profondeur à une romance toute jolie.Parce que cette histoire est avant tout un conte de fée, avec tous les codes du genre, actualisés au goût du jour de manière très subtile. D’ailleurs j’ai adoré chercher tous les petits clins d’œil aux contes de fées disséminés dans le roman. James, le prince, est vraiment charmant et touchant dans ses faiblesses qui le rendent plus accessible. C’est un personnage que j’ai énormément aimé et une fois de plus, j’ai retrouvé un thème que j’aime beaucoup dans les romans avec des princes : le poids des obligations et du protocole. Mais là aussi, les choix de James sont guidés par son amour pour sa famille et le respect de la Monarchie plus que par un véritable sentiment d’obligation. J’ai aimé le fait que l’auteur nous présente la vie de James comme quelque chose de « normal » pour lui et le contraste avec Theo est d’autant plus intéressant.

Theo quand à lui est un personnage très attachant. J’ai énormément aimé le découvrir et son passé m’a fait versé ma petite larme. Pour autant, Theo est un battant et ne se laisse pas aller. Il est déterminé à mener une vie digne de ce nom et fait ce qu’il faut pour ça. J’ai aimé également qu’il comprenne et accepte les obligations et les règles liées au statut de James et qu’il s’adapte assez facilement à elles.

Les personnages secondaires de ce roman sont tout simplement géniaux, que ce soit la grand mère de Theo ou le personnel de James. Mention spéciale pour la princesse Klara qui m’a fait rire plus d’une fois.

Au final, un roman vraiment charmant. Un conte de fée moderne qui vous laissera des étoiles plein les yeux et le coeur gonflé d’amour. Un nouveau pari réussit pour Helen Juliet qui confirme encore sa place dans ma liste des auteurs feel good.

 


ENG- So well well well…. well it’s not Helen Juliet’s first novel I’m reading and I must say I was eager to read that one. Especially since I’m in a  » Prince » period, more or less charming, and the fact that this novel is happening in England with a fictitious royal family really made me want to read it.
However, I had a little trouble getting into this novel. I do not know if it’s because I was really tired or if it’s the novel itself but I spent a lot of time reading the first quarter of the novel. And then all of a sudden, I found myself caught in the story and I did not let it go.

And once again, Helen Juliet’s magic  worked. I found all that I like in her novels :  sweetness, romanticism and nicely bruised characters that bring depth to a pretty romance.
Because this story is above all a fairy tale, with all the codes of the genre, updated up to today in a very subtle way. I must say that I loved looking for all the little details from fairy tales scattered throughout the novel.
James, the prince, is really charming and touching in his weaknesses that make him more accessible. This is a character that I loved a lot and once again, I found a theme that I love in novels with princes: the weight of obligations and protocol. But here too, James’s choices are guided by his love for his family and respect for the Monarchy more than by a real sense of obligation. I liked the fact that the author presents the life of James as something « normal » for him and the contrast with Theo is all the more interesting.

Speaking about Theo, he is a very endearing character. I really enjoyed discovering him and his past made me shed some tears. However, Theo is a fighter and does not let go. He is determined to lead a life worthy of  living and does the right thing for that. I also liked that he understands and accepts the obligations and rules related to James’ status and that he adapts quite easily to them.

The second characters in this novel are just great, whether it’s Theo’s grandmother or James’ staff. Special mention for Princess Klara who made me laugh more than once.

In the end, a really charming novel. A modern fairy tale that will leave you with stars in your eyes and heart filled with love. A new bet succeeds for Helen Juliet who confirms her place in my list of feel good authors.

 


Ma note globale :
Hottitude :

 


Ce roman est un service presse numérique de :

 

 

 

 

 


 

 


 

 


 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.