Dans les décombres (Métahumains 1) de Hailey Turner

Salut tout le monde, c’est Loïc et aujourd’hui on se retrouve pour la revue de Dans les décombres, le premier tome de la série Metahumains de Hailey Turner. Un titre sorti en avant première à Livre Paris aux éditions Juno publishing.

Un Marine avec un sens de l’honneur.
Après avoir survécu à une horrible attaque chimique qui l’a transformé en métahumain, le capitaine Jamie Callahan a une seconde vie. Depuis trois ans, il travaille pour la Force de Défense Métahumaine et dirige l’Alpha Team, le tout contre la volonté de sa famille. Le travail exige son dévouement sans faille, alors ce n’est pas une surprise si Jamie n’a pas le temps de s’engager dans une relation. Une soirée enivrante avec un superbe inconnu suffit à lui montrer ce qui lui manque. Lorsqu’une mission visant à détruire une cellule terroriste ramène le même inconnu dans son monde, la vie de Jamie se complique.

Un soldat avec des secrets.
Le sergent d’état-major Kyle Brannigan ne cherchait qu’à soulager le stress après une longue mission. Il ne savait pas que l’homme sexy qu’il avait trouvé dans un bar était le chef de la meilleure équipe sur le terrain de la FDM. Lorsque Kyle et son partenaire sont détachés auprès d’Alpha Team pour lutter contre une menace terroriste, il doit trouver un équilibre entre son désir pour Jamie et son devoir de garder ses secrets. Cela devient de plus en plus difficile à faire avec les règles que les deux sont tentés de violer.

Deux hommes essayant de survivre.

S’abandonner à la passion pourrait coûter cher à leurs deux carrières. Le respect des règles ne fera que conduire à un coeur brisé. Une attaque contre le siège de la FDM implique un choix auquel Jamie et Kyle ne peuvent pas échapper – devoir ou amour ?


Avec Dans les décombres, on se retrouve devant un titre avec quelques défauts, mais qui globalement ne laisse pas indifférent et offre à ses lecteurs un moment de lecture agréable. À la lecture du résumé, j’avais une légère appréhension de me retrouver face à un scénario prévisible et vu et revu dans d’autres séries comme Thirds de Charlie Cochet ou H.E.R.O de Victoria Sue. On retrouve certes certains éléments comme la mutation et l’équipe des forces de police composée de personnes avec des capacités surhumaines, mais pour autant on n’a pas l’impression de clone. L’auteur a réussi à créer un univers à part entière, avec sa propre genèse et ses propres codes et surtout qui est porté par des personnages uniques et intéressants. J’ai beaucoup apprécié Jamie et j’ai surtout eu un gros coup de cœur pour Alexei que j’ai hâte de découvrir dans les tomes qui lui sont consacrés. Le seul petit bémol pour moi concernant le scénario est qu’il semble décousu. C’est surement dû au fait qu’il s’agit d’un tome 1 fait pour introduire l’univers et les personnages, mais j’ai eu l’impression que le livre était composé de petites missions s’enchainant les unes après les autres. Peut-être l’ai-je loupé, mais il manque pour moi un fil conducteur. J’aime retrouver dans ce type de série, un complot ou une histoire sous-jacente se développant sur les différents tomes et qui donne une unité à la série. Je n’ai pas retrouvé cela ici, mais il est tout à fait possible que cela évolue dans les prochains volumes de la série.

Un des points forts et malheureusement selon le lecteur son principal point faible est son côté extrêmement chaud. Plusieurs personnes me le disaient et au début je ne comprenais pas, car durant la première moitié du titre, question sexe, c’était extrêmement léger. On avait eu le droit à une scène de sexe, certes bien chaude, mais je n’y voyais aucun excès.  Eh bien cela change drastiquement durant la deuxième partie du roman. Les scènes de sexe s’enchainent et on est à la limite de la surenchère pour ce qui est des pratiques. Pour le coup, je suis assez partagé, car j’ai aimé et en même temps j’aurai apprécié qu’il y en est un peu moins. Point positif, les scènes sont assez originales et j’ai aimé que l’auteur fasse utiliser à ses protagonistes des sextoys. Cela change et apporte un peu de piment et si comme moi vous lisez beaucoup de mm, la nouveauté est agréable. Par contre petit bémol, certaines scènes sont certes réalisables techniquement, mais je ne pense pas que beaucoup de gay les pratiquent, car non de dieu, vive les dégâts. Alors, si vous aimez les livres chauds, dans les décombres sera parfait pour vous, par contre si vous préférez les titres plus softs, je ne peux que vous conseiller de vous tourner vers un autre titre.

Au final, dans les décombres est une histoire simple, chaude et agréable. J’aurais aimé que les personnages luttent un peu plus, souffrent même un peu plus et qu’on soit face à plus de tension avant leur Happy ever after.  C’est totalement personnel et ce n’est en aucun cas une critique sur la qualité du roman qui encore une fois est bonne. On a tous les éléments d’une bonne romance érotique fantastiques et ils sont mis en valeur par la plume de qualité de l’auteure.

Un tout petit mot sur l’édition et la traduction avant de vous quitter. Elles sont de bonnes qualités si ce n’est un usage un peu trop répétitif du mot orifice qui aurait pu facilement être remplacé. À part cela rien de grave ne vient entacher votre lecture et c’est tout ce que l’on demande au final à une traduction française.


Ma note Globale : 

Hottitude :


Ce roman est un service presse numérique de Juno Publishing



 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.