Happy Ending de Victoria Van Tiem

Bonjour à tous!

Comment allez vous? Pour ma part ça va plutot bien et je profite de mon week end pour me mettre un peu à jour dans tout ce que j’ai à lire (la fille trop débordée..)
Je vous retrouve aujourd’hui avec un roman dont je vous ai parlé dans mon update #4 mais pour lequel je tenais à rédiger une chronique vu qu’il s’agit d’un service presse. Je tiens d’ailleurs à remercier &H pour ce sp via NetGalley. Sans plus attendre, couverture et résumé:

La vie, c’est pas une comédie romantique.
Shane Bennett.
C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel,
le Richard Gere de mon Pretty Woman,
le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.
Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.
Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…

************************************************


Alors alors… alors ce qui partait comme une très bonne lecture a vite tourné en eau de boudin. Il est clair que je ne lis quasi plus de M/F et que plus ça va, plus je deviens difficile..je pense vraiment que je vais arreter les MF pendant un certains temps sauf certaines auteurs dont je suis assez sure.

Ce n’est pas que je n’ai pas aimé le style de Victoria Van Tiem, ni que son roman est mal écrit non, juste que je n’ai pas adhéré au personnage de Kenzi. Et je dois dire à regret que les hommes de cette romance ne m’ont pas fait rêver non plus.

Pourtant ça partait bien, une héroïne un peu nunuche mais attachante, pas franchement aidée par son entourage mais décidé à prendre sa vie en main, un pitch super attirant, des scenes de comédies romantiques que nous avons toutes vues et surement réver de rejouer, bref ça partait bien.

Puis catastrophe. j’ai fait cette lecture en lecture commune avec Gwenlan de La malle aux livres (sa chronique à venir) et si les 6 premiers chapitres m’ont donné plus qu’envie de continuer ça s’est cependant vite dégragdé.

Un fiancé à qui au final on a pas grand chose à reprocher jusqu’aux dernières pages du roman (et encore… on a vu bien pire) une héroïne qui passe de nunuche à cruche puis à carrément désespérante, un héros plutot fade et pas vraiment « prince charmant ».. bref le soufflé est vite retomber.

Alors il y a des passages super droles, j’ai rigolé plus d’une fois en lisant ce roman mais cependant la sauce n’a pas prise pour moi. En en discutant avec Gwenlan apres, elle a parfaitement résumé ma pensée; Kenzi est tout simplement un mixe de toutes les héroïnes de romance ou de comédie romantique, mais au final elle est juste trop. Trop tout. Trop nunuche, trop crédule, trop maladroite.. et surtout, elle ne se « révèle » qu’à travers Shane, meme quand elle essaye de vivre par elle meme c’ets au final pour mieux tomber dans les bras de Shane…

Alors mon coté féministe se réveille de plus en plus ces derniers temps et si je n’ai rien contre les happy end, contre le « Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »… j’avoue que j’aimerai voir des héroïnes un peu moins cruches, un peu moins dépendantes d’un homme pour enfin exister… mais ce n’est que mon avis personnel.

Si vous êtes fraindes des comédies romantiques, ce roman est fait pour vous, vous allez passer un bon moment et prendre presque autant de plaisir que devant un film de Hugh Grant.
 Si comme moi, vous cherchez autre chose dans une romance, passez votre chemin^^

Mais ce roman est fidèle à son résumé: une jolie comédie romantique pleine de clichés mais qui au final fonctionnent toujours aussi bien.

Ma note:

Ce roman est un service presse numérique (via NetGalley) de:
Quelques informations sur Happy Ending:
Editeur : Harlequin collection &H
Prix : 12.90€
Date de sortie : 01 février 2017
Nombre de pages : 350 pages

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *