The-17-Years-Old Itch (Coconut cove #4) de M.J. Oshea

Hello a tous, ami.e.s du petit peuple marin, c’est Loic et on se retrouve aujourd’hui pour une revue que je dois faire depuis un petit moment maintenant. Il s’agit de celle de the 17 years old itch, le tome 4 de la série Coconut Cove de MJ O’Shea publié chez Dreamspinner Press en août dernier.

Résumé : 

Coconut Cove: Livre Quatre

Un vieux conflit résonne dans les coulisses de Coconut Cove.

L’émission populaire est sur le point de commencer le tournage de sa deuxième saison, et Tony Adams est heureux de retourner sous le soleil de Key West et d’assumer son rôle d’innocent Joey… principalement. Être de retour sur le plateau signifie aussi faire face à Casey. Ils s’étaient livrés à une soirée dans les coulisses de la saison 1, mais cela s’est soldé par un chagrin d’amour pour Tony. Ça fait encore mal.

À leur retour à Key West, rien n’a changé. Casey prend un peu trop son rôle de papa sexy et n’arrive pas à se rappeler que Tony n’est pas l’adolescent qu’il joue à la télévision. Tony est fatigué d’être le sale petit secret de Casey – il est plus qu’un homme pour une vraie romance entre adultes – et trace une ligne dans le sable. Soit Casey le reconnaît publiquement, ainsi que leurs relations, ou il l’annule entre eux.


FR : J’ai globalement passé un agréable moment de lecture avec ce titre. C’est une petite nouvelle de 80 pages, elle se lit donc très rapidement. On suit l’histoire de Tony, un jeune acteur d’une sitcom gay qui est devenu extrêmement populaire dès sa première saison et qui a eu une rapide liaison avec sa co-star, Casey. Durant les quelques pages du livre, on va donc assister au jeu du chat et de la souris entre Tony et son ex, qui tente, maladroitement, de le récupérer.

C’était une lecture plaisante et MJ O’Shea a fait un bon travail dans l’écriture. Je ne connaissais l’auteur par ses participations à la collection Dreamspun Desire et j’ai apprécié retrouvé sa plume légère avec des personnages aux interactions qui ne manquent pas de piquants.

Par contre j’ai trouvé l’enchaînement des points de vue troublant. On a parfois 3 points de vue différents dans le même chapitre, celui d’un blogueur, celui de l’acteur dans la vraie vie et celui de son personnage dans la scène qu’ils sont en train de tourner et le tout sans démarcations franches. J’ai parfois du relire certains passages plusieurs fois pour être certain de bien tout saisir. L’auteur aurait dû mieux délimiter les changements afin que le texte soit moins confus pour le lecteur.

Malgré cela, cela reste une lecture courte sympathique parfaite pour les courts trajets dans les transports en commun ou pour vos pauses déjeuner du midi. Je ne peux simplement que vous conseiller de lire les tomes précédents avant d’attaquer celui-ci. L’éditeur a beau assurer que the 17 years old itch peut se lire indépendamment de ses prédécesseurs, vu le nombre important d’interactions avec des personnages des premiers livres et des rappels à leurs relations passées, avoir lu l’ensemble de la série ne peut être qu’un plus de mieux apprécier ce quatrième opus.


ENG : Hello to all, friends of the little seafaring people, it’s Loic and I’m here today for a review that I have to do for a little while now. This is the one of the 17 years old itch, Volume 4 of the Coconut Cove series by MJ O’Shea, published by Dreamspinner Press last August.

Overall I had a good time reading this book. It’s a little novel of 80 pages, so it reads very quickly. We follow the story of Tony, a young actor from a gay sitcom who became extremely popular in his first season and had a quick affair with his co-star, Casey. During the few pages of the book, we will attend the game of cat and mouse between Tony and his ex, who tries, clumsily, to have him back.

It was a pleasant reading and MJ O’Shea did a good job in writing. I did not know the author by his participation in the collection Dreamspun Desire and I enjoyed finding his featherweight with characters with interactions that are not without quills.

By cons I found the sequence of views disturbing. We sometimes have 3 different points of view in the same chapter, that of a blogger, that of the actor in real life and that of his character in the scene they are shooting and all without blunt demarcations. . I sometimes have to re-read some passages several times to be sure to understand everything. The author should have better delineated the changes so that the text would be less confusing for the reader.

Despite this, it’s still a nice short read perfect for short trips on public transport or for lunch breaks. I can only advise you to read the previous volumes before attacking this one. The publisher may assure that the 17 years old itch can be read independently of its predecessors, given the large number of interactions with characters from the first books and reminders of their past relationships, having read the entire series only can be one more to better appreciate this fourth installment.


Ma note globale :

Hottitude :


 



 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.