Et si on parlait chiffres?

Bonjour à tous!

Je vous retrouve déjà pour un autre article « Bilan ». J’ai terminé de mettre à jour mon carnet de lectures pour 2019 et j’ai eu envie de refaire un petit historique de mes chiffres de lectures sur les quatre dernières années. Pourquoi ces quatre années? Tout simplement parce que j’ai commencé à tenir un carnet de lecture en 2016 et que je peux donc retracer mes lectures depuis ce moment là. Et vous verrez d’ailleurs qu’il manque parfois des données. Je pense que je remettrai cet article à jour chaque année plutôt que d’en refaire un nouveau, si j’arrive à le laisser afficher sur le blog de manière pérenne.

Je me suis amusée à faire des petits graphiques, j’espère qu’ils vous plairont ou vous intéresseront. C’est parti!

 

 

Je ne saurai dire pourquoi, il y a des années où j’ai plus ou moins  le temps de lire… 2018 et 2019 ont été difficile sur le plan personnel (une occupation qui m’a prit beaucoup de temps et beaucoup la tête) mais 2020 devrait être plus productive niveau lectures.

Je n’ai pas les chiffres pour 2016 tout simplement parce que je ne notais pas ces détails à l’époque et que je ne peux pas me rappeler quels livres j’ai lu en numériques et quels livres j’ai lu en papier il y a 4 ans. Cependant, je pensais lire de plus en plus en numérique et c’est en effet le cas^^

 

Ahhh, les livres en anglais… en 2019 je suis à 85% de les lectures dans la langue de Shakespeare…d’ailleurs c’est un de mes objectifs de 2020, lire un peu plus en français (et un peu plus d’auteurs francophones par la même occasion)

 

 

Tout comme les livres en anglais, l’auto édition prend de plus en plus de place dans mes lectures. Forcément, l’autoédition étant beaucoup plus présente dans le MM anglophone que dans le MM francophone c’est assez logique. Peut être aussi parce que je ne laisse pas beaucoup de chances aux nouveaux auteurs francophones en auto édition. Je dois avouer que je suis assez frileuse de ce coté là. Alors qu’aux Etat Unis des grands auteurs préfèrent l’auto édition (surtout avec les derniers scandales en date) ce n’est pas encore le cas en France et j’avoue que je préfère qu’une maison d’édition soit passée par là avant de lire un nouvel auteur francophone…

 

 


 

Voilà pour les données exploitables sur les 4 dernières années. Pour fini, un petit graphique de l’année 2019, juste pour le fun^^

Comments

  1. Mylene says:

    bonne année 2020 et de belles lectures <3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.