Made for you (love and family 2) de Anyta Sunday

Salut tout le monde c’est Loïc et on se retrouve aujourd’hui pour la revue du dernier titre d’une auteure que j’affectionne tout particulièrement, Anyta Sunday. Elle nous revient aujourd’hui non pas avec la suite de sa série Signs of love, mais avec Made for you, le tome 2 de sa série Love and Family dont le premier titre est disponible chez MxM Bookmark sous le titre Petits mensonges et conséquences.

 

Ben veut trouver une nouvelle maison.

Ben McCormick, 24 ans, est le principal responsable de son frère Milo après le décès de leurs parents. Un an après son entrée en fonction, il s’y comprend parfaitement. La plupart. Sorte de. Pas du tout?

Vaincu et profondément réprimandé pour son manque de compétences parentales lors de la soirée entre parents, Ben s’effondre avec la détermination de mettre enfin au point sa vie: soyez un meilleur modèle et vendez la maison de leurs parents pour un nouveau départ.

Mais d’abord, il a besoin d’améliorer sa maison pour entrer sur le marché. Il n’est pas un roi du bricolage, mais le professeur de menuiserie amateur de Milo est…

Jack veut une vieille maison à réparer.

Jack Pecker, âgé de 39 ans, attend la maison de ses rêves sur le marché cet été. Quel meilleur moyen d’attendre les mois intermédiaires que de travailler sur un petit concert de rénovation?

Le seul problème, c’est que le poste est pour les frères McCormick. Et travailler en étroite collaboration avec Ben McCormick aux cheveux roux ne sera pas facile. Pas avec l’attraction qui mijote entre eux. Attraction Ben ne fait aucun effort pour se cacher.

Mais le professionnel de Jack. Rencontrer un parent est très découragé chez Kresley Intermediate, et il ne franchirait jamais les frontières

Ben et Jack. Deux mecs cherchant une maison –

– une maison qui pourrait bien être où leurs cœurs les mènent.

 


 

FR- Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous savez que les livres de cette auteure et moi, c’est un peu une longue histoire d’amour. Je suis fan de sa plume et surtout j’aime la lenteur de la romance que les anglophones appellent « slow burn ». J’aime quand les auteurs prennent leur temps pour installer leurs histoires. J’aime découvrir les personnages séparément ainsi que leurs interactions progressives. J’aime ressentir ce petit frisson dû au suspens de ce dire « allez cette fois c’est la bonne, ils vont se mettre ensemble ». Et surtout, j’aime le réalisme qu’apporte ce type de récit. L’amour au premier regard c’est bien joli, mais ça n’arrive jamais ou alors très rarement.

Pour le coup, avec Made for you, j’ai été servi, les personnages ne se mettent ensemble qu’à la toute fin du bouquin et passent donc l’intégralité de celui-ci à se tourner autour et à faire mûrir leurs sentiments.

J’ai vraiment adoré ce parti pris de l’auteur surtout que les personnages traversent des épreuves difficiles et font face à de gros questionnement quant aux conséquences d’une relation plus intime. Ben vient de perdre ses parents et se retrouve à 21 ans avec la garde de Milo, son petit frère de 12 ans. Il cumule plusieurs emplois et vit avec le stress constant de ne pas faire assez pour son cadet, alors qu’il n’a pas encore réussi à faire le deuil du décès de ses parents. Jack lui, doit faire face à la pression et aux conséquences qu’une relation avec un homme 18 ans plus jeûne apporteraient. Il est le professeur de Milo et cela apporte son lot de complications. De plus, il est à deux doigts d’obtenir la maison qu’il rêve d’acheter depuis des années et ne veut pas faire de vagues qui pourraient empêcher ce rêve de se réaliser. Toutes ces situations font qu’une romance trop rapide n’aurait pas été possible. Le lecteur en aurait roulé des yeux si ben avait dit couché avec jack avant de s’endormir en lui disant je t’aime le premier soir avec les risques que cela apportaient et le petit frère dans la chambre d’à coté.

Milo, est d’ailleurs un point important de l’histoire. J’ai beaucoup aimé ce personnage que j’ai trouvé drôle et extrêmement attendrissant. J’ai aimé sa place et son importance dans l’histoire. On voit qu’il est le centre du monde de Ben et que progressivement il devient une part très importante de celui de Jack. Il est le point de départ de la relation entre Ben et Jack et a participé à son évolution. A eux trois, ils deviennent rapidement une petite famille et j’ai adoré être le témoin de leurs aventures.

Je ne vais pas rentrer plus dans les détails afin de ne pas vous spoiler. Made for you fut une excellente lecture. J’ai adoré le rythme du récit. Je suis tombé amoureux des personnages et comme je veux vous l’ai dit plus haut j’ai aimé suivre la construction de cette petite famille recomposée et de voir comment petit à petit les deux frères se remettent de la perte de leurs parents. J’ai aussi aimé la « morale » finale de l’histoire que l’on découvre grâce à jack, une maison, ce n’est pas des murs et un toit, mais les gens qui habitent à l’intérieur.

Alors si vous êtes fans des récits de type slow burn et des histoires de famille, je ne peux que vous recommander ce deuxième tome de la série love and family de Anyta Sunday.

 


 

EN Hello everyone, it’s Loïc and we meet again today for the review of the last title of an author that I particularly like, Anyta Sunday. She returns to us today not with the rest of her series Signs of Love, but with Made for you, Volume 2 of her series Love and Family whose first title is available at MxM Bookmark under the title Little lies and consequences.

If you are a regular reader of this blog, you know that this author’s books and I are a bit of a long love story. I am a fan of his pen and especially I like the slowness of the romance that the Englishmen call « slow burn ». I like when authors take their time to set up their stories. I like to discover the characters separately as well as their progressive interactions. I like to feel this little thrill due to the suspense of saying « go this time it’s the right one, they’ll get together ». And above all, I like the realism that this type of story brings. Love at first sight is nice, but it never happens or very rarely.

For once, with Made for you, I was served, the characters do not put together at the very end of the book and spend the entirety of it to turn around and ripen their feelings.

I really loved this bias of the author especially that the characters go through hard times and face big questions about the consequences of a more intimate relationship. Ben has just lost his parents and is 21 years old with the guard of Milo, his 12-year-old brother. He has many jobs and lives with the constant stress of not doing enough for his younger brother, while he has not yet managed to mourn the death of his parents. Jack him, must face the pressure and consequences that a relationship with a man 18 years plus fast would bring. He is the teacher of Milo and that brings his lot of complications. In addition, he is on the verge of getting the house he has been dreaming of buying for years and does not want to make waves that could prevent this dream from coming true. All these situations make romance too fast not possible. The reader would have rolled his eyes if ben had said slept with Jack before falling asleep by telling him I love you the first night with the risks that it brought and the little brother in the room next door.

Milo is an important point in history. I loved this character that I found funny and extremely touching. I liked his place and his importance in the story. We see that he is the center of Ben’s world and that he gradually becomes a very important part of Jack’s. He is the starting point of the relationship between Ben and Jack and has participated in its evolution. Between them, they quickly become a small family and I loved to witness their adventures.

I will not go into more detail so as not to spoil you. Made for you was an excellent read. I loved the rhythm of the story. I fell in love with the characters and as I want you said earlier I liked to follow the construction of this small stepfamily and see how little by little the two brothers are recovering from the loss of their parents. I also liked the final « morality » of the story that we discover through jack, a house, it’s not walls and a roof, but the people who live inside.

So if you are fans of slow burn stories and family stories, I can only recommend this second tome of the Anyta Sunday love and family series.

 


 

Ma note globale:
Hottitude :

 


 

Ce roman est un service presse numérique de :

 

 

 

 

 


 

 


 

 


 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.