Max, les mauvais garçons ont aussi besoin d’amour #3 de Christa Tomlinson

Bonjour, bonjour, c’est Karin.

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un tome 3 d’une série que j’ai beaucoup aimée. Cette série c’est « Les mauvais garçons ont aussi besoin d’amour » de Christa Tomlinson.
Je remercie beaucoup Juno Publishing pour ce SP.

Je vous retrouve tout de suite après la couverture et le résumé.

 

 

Pourquoi les mauvais garçons vous font-ils vous sentir si bien ?

Nous en avons tous fait l’expérience. Le mauvais garçon. Le type fort et silencieux avec une voix aussi douce et cool que le whisky versé sur de la crème glacée au chocolat.

Pour le Dr Patrick Bishop, ce mauvais garçon est Max Stovall. Ils se sont rencontrés quand, à quarante-deux ans, Patrick a décidé de faire son premier tatouage. Max n’a pas dit grand-chose lors de leur première rencontre, mais il n’a pas eu besoin de le faire. Patrick a immédiatement été attiré par lui. Il a senti que l’attirance était réciproque, même si Max la jouait cool et prétendait le contraire.

Se rapprocher de Max ne sera pas facile. Il est dans le placard et déterminé à y rester. Patrick se détournera-t-il de lui ou sera-t-il capable de démontrer à Max que la vie est meilleure une fois que vous avez accepté celui que vous aimez ?

 


 

Ce tome 3 va donc nous compter l’histoire de Max. Il s’agit du dernier acolyte de la bande de potes de cette série. Max est tatoueur. Il a ouvert son propre salon de tatouage et s’en sort très bien. C’est un personnage difficile à cerner. Il est d’une nature silencieuse et introverti. De premier abord je l’ai trouvé froid et taciturne.

Il rencontre le Docteur Patrick Bishop par le biais de son employée et va lui créer son premier tatouage.

L’attirance entre les deux hommes est immédiate mais Max n’assume absolument pas son homosexualité. Il va se livrer une bataille intérieure pour accepter qui il est et pouvoir vivre cette relation pleinement. Mais ce n’est pas chose facile lorsque l’on s’est renié toute sa vie.

Patrick est tout le contraire de Max. Plus âgé, il mène sa vie comme il l’entend et s’assume complètement. Il lui faudra beaucoup de patience et de compréhension pour avoir Max. Mais il le veut alors qu’à cela ne tienne. Il fera ce qu’il faudra !

Ce dernier tome reste dans la lignée de la série. C’est un beau roman que j’ai beaucoup apprécié. L’acceptation de soi n’est pas une chose facile. Vivre sa vie sans se préoccuper de ce que pense autrui…. Voilà le thème de ce livre. Une histoire touchante qui ne nous laisse pas indifférents.

L’auteur nous fait ressentir plein de belles choses. Sa plume fluide nous embarque dans son histoire dès les premières lignes. J’ai vraiment beaucoup aimé. Les personnages sont attendrissants chacun à leur manière. Une belle leçon de vie ….

Voilà, voilà, je vous retrouve bientôt pour une nouvelle chronique.

 


 

Ma note globale :

Hottitude :

 


 

 


Ce roman est un service presse numérique :

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.