Un paradis en patchwork d’Indra Vaughn

Bonjour à tous!


J’espère
que vous allez bien. Je sais je vous ai envahie avec les vidéos ces
derniers temps, mais promis je me calme… et puis normalement on va
vers les beaux jours je ne devrai plus avoir de problème de luminosité
pour tourner mes vidéos. Je vous retrouve aujourd’hui avec un roman qui
m’a énormément touchée.. si vous avez vu mon update #9 vous en savez
quelque chose. Je tiens à remercier Juno Publishing pour ce SP et sans
plus attendre couverture et résumé:


 La relation d’Oliver
et Samuel est un conte de fées parfait. Ils partagent une magnifique
maison à Anvers, sortent avec leurs amis chaque week-end, et comptent
les jours restants jusqu’au mariage de leurs rêves. Mais leur bonheur
est brisé un soir, et tout à coup, Ollie se retrouve seul et abattu. Les
mois qui suivent sont longs et sombres, mais lentement Ollie émerge de
son chagrin. Il brave même les eaux troubles des rencontres en ligne,
bien que, au fond, il ne croit pas pouvoir retrouver cette connexion.
Il
ne pense pas à chercher l’amour juste devant lui : Thomas, son ami
bisexuel, ce doux géant au coeur d’or et aux yeux tristes qui l’a depuis
toujours désiré. Quand Thomas découvre soudain qu’il a un fils qui a
besoin de lui, il est mal préparé. Ollie lui ouvre sa maison – la maison
de Sam – et les accueille. Ollie ne sait pas ce qui l’effraie le plus :
la responsabilité de prendre soin d’un bébé, ou la façon dont Thomas
gagne progressivement son coeur. Il lui faudra tout son courage pour
découvrir si oui ou non, les contes de fées peuvent vraiment exister.

********************************

Alors
alors… alors pffffffff comment vous dire? J’ai adoré. Vraiment
beaucoup adoré. Je ne m’attendais pas à pleurer autant. Mais ce roman
m’a déchiré le cœur. J’avais déjà lu un roman de Indra Vaughn mais ce
dernier était en collaboration avec Leta Blake et je ne savais pas trop à
quoi m’attendre pour un roman d’Indra Vaughn toute seule. Et si j’avais
eu quelques réticences sur le style de Vespéral que j’avais trouvé un
peu lourd, ce n’était pas du tout le cas d’Un Paradis en ¨patchwork.


Le
début est particulièrement difficile et j’ai été prise dès les
premières pages par l’histoire d’Ollie. Je me suis vraiment sentie très
proche d’Ollie alors que c’est une situation que je n’ai jamais vécue
mais la plume de l’auteur a fait que je me suis sentie happée par cette
histoire et que j’ai eu un mal fou à m’en détacher.
J’ai beaucoup
aimé la façon dont le deuil d’Ollie est abordée, la façon dont on va le
voir doucement mais surement reprendre gout à la vie au fil des pages.
J’ai souffert au fil des pages, j’ai sourit, j’ai pleuré, j’ai senti mon
coeur se serrer, et ce qui est sûr, c’est que ce roman ne m’a pas
laissée indifférente.

Alors oui, il faut aimer les romans qui
font la part belle aux sentiments, aux émotions. Il y a très peu de
scènes de sexes et elles arrivent tardivement dans le récit mais tout ce
qu’il se passe avant est tellement fort et prenant que ça ne m’a pas
manqué. J’ai adoré que l’histoire se déroule sur une longue période et
j’ai adoré les différents moments manqués entre Ollie et Thomas. J’avoue
qu’à la lecture du résumé je m’attendais à une histoire plus « rentre
dedans »mais j’ai été agréablement surprise par la pudeur et la retenue
qui se dégage de Thomas. J’ai aimé que tout se fasse lentement, en
douceur et qu’on ne puisse qu’adhérer aux sentiments d’Ollie.


En résumé une très très agréable surprise pour ce roman qui m’a énormément touchée.

Ma note:

Ce roman est un service presse numérique de:
Quelques informations sur Un paradis en patchwork:
Editeur :Juno Publishing
Prix: 14 € 
Date de sortie : 14 avril 2017
Nombre de pages : 254 pages


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *