Returning to the Land of the Morning Calm de Hans M Hirschi

Bonjour à tous!

J’espère que vous allez bien. Pour ma part ça va plutôt bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour un roman qui change un peu de ce que j’ai l’habitude de lire. Alors oui, ça reste du M/M, mais nous ne sommes pas vraiment ici dans une romance mais plutot dans un roman contemporain et je l’ai énormément,énormément aimé.

J’ai rencontré l’auteur l’année dernière à l’EPC à Berlin. Depuis le mois de juin 2017 je me dit qu’il faut à tout prix que je lise un de ses livres. Et quand sur Facebook, il a mis un message demandant de l’aide pour promouvoir son dernier roman j’ai sauté sur l’occasion.

Je vous laisse avec la couverture et le résumé:

Martin a quatre-vingt-quatre ans, un vétéran de la guerre de Corée, vivant tranquillement dans une maison de retraite dans l’État de New York. Ses jours sont régis par la routine du personnel, mais dans ses pensées et ses rêves, Martin revient souvent à la Séoul de sa jeunesse, et le véritable amour perdu de sa vie. Deux amis proches l’exhortent à voyager à la recherche de son amour. Qu’est-ce qui attend Martin en Corée, plus de six décennies après avoir quitté le pays pour un transport de troupes vers les États-Unis?

De retour au pays du matin Le calme est une histoire d’amitié, d’amour et de famille, sous toutes ses formes, à travers le temps, les générations et les cultures.

 


FR- Alors alors…. alors comme je vous le disais, ce roman change un peu, voir beaucoup, de ce que j’ai l’habitude de lire. Et pourtant, c’est tout à fait le genre de roman que j’adore et à chaque fois que j’en lis un, je le savoure comme un petit trésor. Et je dois dire que ce roman n’a pas fait exception à la règle.

C’est le premier roman de cet auteur que je lis et j’ai énormément aimé la plume de l’auteur.  J’ai lu ce roman en quelques jours et encore, j’ai du m’arrêter pour dormir et aller travailler.  Les pages s’enchainent, on se laisse porter et on est dépaysé au fil des pages.

J’ai énormément aimé l’histoire de ce roman. J’aime les romances historiques et même si d’habitude je lis des romans qui se passent plus tôt dans le passé et je ne suis pas du tout familière avec l’histoire de la guerre de Corée. C’est un pays que je ne connais qu’à travers quelques livres ou quelques drama coréen, autant dire que je n’en connais presque rien mais j’ai énormément aimé le découvrir à travers les mots de l’auteur.

J’ai aimé que le roman alterne entre notre époque et les années 50, lors du séjour de Martin en Corée. J’ai adoré découvrir cette culture, ses traditions, son peuple. J’ai aimé le découvrir à travers les yeux de Martin puis plus tard, à travers ceux de Kevin et Eugene. J’ai adoré voir l’évolution entre la Corée des années 50 et celle des années 2010. Je ne savais pas tout ce par quoi ce pays était passé et je n’en admire que plus leur adaptabilité et leur évolution. Les trois hommes sont très différents l’un de l’autre et j’ai adoré voire les différences entre eux. Entre Martin et Eugene, qui, s’ils ont vécus à la même époque n’ont pas vécu leur homosexualité de la même manière. Entre Eugene et Kevin, qui n’ont jamais caché leur homosexualité mais qui vivant à des époques différents, l’ont également vécu de manière totalement différente. Et pour finir Martin qui , s'(il a réussit à caché son homosexualité ne pouvait cacher sa couleur de peau et a subit tout ce qui en découlait à cette époque. A ce sujet, j’ai d’ailleurs énormément aimé la réaction de Ji-Hoon.

Un autre point que j’ai particulièrement aimé et qui me plait toujours dans ce genre de roman , est l’aspect historique du « traitement » de l’homosexualité. J’ai adoré voir les différences entre les Etats Unis et la Corée, les différences de mentalités dans l’appréhension (ou l’absence de ) l’homosexualité. Ca remet en perspective beaucoup de choses qu’on considère pour acquis parfois et j’aime vraiment me pencher sur ce genre de choses, que ce soit au fil de mes lectures ou de mes discussions avec des personnes issues de cultures différentes de la mienne.

Je vais maintenant vous parler d’un point qui est pour moi, le plus important de ce roman. Contrairement aux romans que je lis d’habitude, ici il n’y aura au fil des pages que quelques baisers de décrits. Même si on sait que Martin et Ji-Hoon ont couché ensemble pendant leur relation, les scènes sont très peu décrites, voir pas du tout. Et si d’habitude c’est quelque chose qui est important pour moi, j’apprécie aussi les romans qui ne rajoutent pas des scènes de sexe juste pour mettre des scènes de sexe. Ici ce n’était pas nécessaire.

Parce que l’histoire d’amour entre Martin et Ji-Hoon se suffit à elle-même. Elle est de ces histoires d’amour qui transcendent les années, qui sont plus fortes que tout, qui nous donnent envie d’y croire encore et qui nous bouleversent au possible. C’est une des histoires d’amour les plus belles et les plus fortes que j’ai lue depuis longtemps. Il n’y a rien de trop. Il ne manque rien. C’est juste… parfait.

En résumé, un roman absolument parfait que je vous recommande chaudement, un coup de coeur qui restera longtemps dans mon coeur et dans ma mémoire.

 


ENG- So, well well well…. wel as I told you, this novel changes a little,  ok,a lot,from what I’m used to read. And yet, that’s quite the kind of novel I love and every time I read one, I enjoy it as a little treasure. And I must say that this novel was no exception to the rule.

This is the first novel of this author that I read and I really liked the pen of the author. I read this novel in a few days and  I had to stop to sleep and go to work. It’s a page-turner, we let ourselves go and we are in a new world, over the pages.

I really loved the story of this novel. I love historical romances, even though I usually read novels that happen earlier in the past and I am not at all familiar with the history of the Korean War. It is a country that I know only through some books or some Korean drama,so to say, I know almost nothing about it but I really liked to discover it through the words of the author.

I liked that the novel alternates between our era and the 50s, during Martin’s stay in Korea. I loved discovering this culture, its traditions, its people. I liked to discover it through Martin’s eyes and later, through those of Kevin and Eugene. I loved to see the evolution between Korea of ​​the 50s and that of the  2010s. I did not know everything that this country had gone through and I only admire their adaptability and their evolution.

The three men are very different from each other and I loved the differences between them. Between Martin and Eugene, who, if they lived at the same time did not live their homosexuality in the same way. Between Eugene and Kevin, who have never hidden their homosexuality but who live at different times, have also lived in a totally different way. And finally Martin, if he managed to hide his homosexuality, could not hide his skin color and suffered all that resulted from it at that time. In this regard, I also very much liked the reaction of Ji-Hoon.

Another point that I particularly liked and which I always like about this type of novel is the historical aspect of the « treatment » of homosexuality. I loved to see the differences between the United States and Korea, the differences in mentalities in the apprehension (or absence of)of  homosexuality.It has put into perspective many things that are sometimes taken for granted and I really like to look into these things, whether through my reading or my discussions with people from different cultures than mine.

I will now speak to you about something that is for me, the most important part of this novel. Unlike novels that I usually read, here there will be over the pages only a few kisses described. Even though we know that Martin and Ji-Hoon slept together during their relationship, the scenes are very poorly described, even not at all. And if usually it’s something that’s important to me, I also enjoy novels that do not add sex scenes just to put sex scenes. Here it was not necessary.

Because the love story between Martin and Ji-Hoon is self-sufficient. It is one of those love stories that transcend time, that are stronger than anything, that make us want to believe in love again and that upset us as much as possible. It’s one of the most beautiful and strong love stories I’ve read in a long time. There is nothing too much. There is nothing missing. It’s just … perfect.

In summary, an absolutely perfect novel that I warmly recommend, a favorite that will remain long in my heart and in my memory.

 


Ma note globale :
Hottitude :


Ce roman est un service presse numérique de :

 

 


 

 


 

 


 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.