Sans Excuses (Hollywood #1) de Tibby Armstrong

Bonjour à tous!

Comment
allez vous? Pour ma part ça va plutôt bien, d’autant plus que les
vacances approchent à grand pas. Je vous retrouve aujourd’hui pour un
roman qui est resté trainé dans ma PAL et je me demande bien
pourquoi…bref, je tenais à remercier Reines Beaux pour  ce service
presse et sans plus attendre couverture et résumé:

 

Un amour de jeunesse, la malédiction de la célébrité, et une chance
de vivre heureux pour toujours se heurtent dans ce récit hautement
émotionnel qui oppose la fiction à la réalité.
Dans son
internat, Aaron Blake n’a jamais trouvé qui que ce soit de plus
fascinant que Greg Falkner, un reclus prompt à broyer du noir. Mais
faire copain-copain avec l’enfant prodige de l’académie Grayson n’est
pas à l’ordre du jour pour Greg. Quand un pari tourne au pugilat, les
deux jeunes gens se retrouvent à devoir affronter les conséquences
ensemble. Il suffira d’un seul baiser pour les mettre sur le chemin d’un
amour épique que rien ne peut arrêter, pas même les obstacles les plus
terribles.

C’est du moins comme ça que Greg, désormais
scénariste de renom, a toujours voulu dépeindre son histoire avec Aaron
et leur passage à l’âge adulte. Son biopic à peine voilé, Sans excuses,
attire l’attention du tout Hollywood… et les origines de cette
histoire d’amour largement inspirée prend son envol et devient le plus
gros buzz cinématographique de l’année. Malheureusement, un récit aussi
honnête dans sa psychologie ne survient pas sans quelques inconvénients.

Greg
croit au pouvoir de l’imagination, mais il doit bien admettre que,
peut-être, cela l’a aidé à nier les lézardes gigantesques dans les
fondations de son couple actuel. Aaron et lui vont donc devoir
déterminer s’ils peuvent réécrire la dure réalité de leur histoire, ou
s’il est trop tard pour qu’ils puissent se tracer un avenir ensemble.

********************************************

Alors
alors… alors j’ai adoré. Vraiment. Pourtant c’était mal parti. Au
bout de 2-3 pages, je n’avais qu’une envie, l’abandonner.  J’ai demandé
son avis à Plum du blog En mâle de chroniques qui m’a dit qu’elle avait
adoré. Je l’ai donc laissé de coté le temps de lire un autre roman
(Manipulation, chronique à venir) et je l’ai reprit. Pour ne plus le
lacher.
Ce roman est une petite merveille. J’ai adoré. Il y a tous
les éléments que j’aime et j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur va
nous raconter son histoire. C’était à la fois super original et super
prenant. Je me suis complètement laissée prendre au jeu et j’ai tourné
les pages sans m’arrêter tellement je voulais en savoir plus.
Je me
suis énormément attachée aux personnages et j’ai trouvé leur histoire
forte et touchante. C’était vraiment très beau et la plume de l’auteur
est vraiment très agréable, fluide, entrainante et on ne voit vraiment
pas le temps passer.Plum m’a également apprit qu’il s’agissait
là du tome 1 d’une série de 5 romans (le 2 et le 4 ayant pour
personnages principaux un autre couple que nous ne connaissons pas
encore) j’avoue que je pense me pencher sur la vo assez rapidement pour
voir ce que l’auteur réserve à nos héros. Le tome 1 ayant une vrai fin
je ne m’attendais pas à une suite et je suis plus qu’intriguée d’en
savoir plus.

Au final, un roman YA/NA comme je les aimes, avec
des personnages forts et profonds et une romance toute en force et en
pudeur.

Ma note:
 
Ce roman est un service presse numérique de :

 

Quelques informations sur Sans excuses :
Editeur : Reines Beaux
Prix : 4.99€ (ebook uniquement à ce jour)
Date de sortie : 1 mai 2017
Nombre de pages :  228 pages

Comments

  1. […] et complications de Rhys Ford Sans excuses de Tibby Armstrong Manipulation de Eden Winters The marriage proposal de Felix Brooks et Andrea […]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *