Life Of Bliss (Love Life #2) de Erin McLellan

Bonjour à tous!

Et voilà encore une fois une journée où vous allez être bombardés de chroniques , à cause des hasards du calendrier. Pour ce roman, j’ai eu la chance de recevoir l’aide de Loïc du blog RedBGGO pour la rédaction de cette chronique parce que j’ai eu du retard dans mes lectures (oui je suis en mode réorganisation de mes SP…) et donc je tiens à le remercier pour ça.

Sans plus attendre, couverture et résumé:

 

Personne n’a l’intention d’épouser accidentellement leur frenemy-with-benefits.

Todd McGower et Victor Consuelos ne s’aiment pas. Ils ne peuvent pas avoir une conversation sans insultes volant, et Victor semble partir en poussant les boutons de Todd. Le fait que leur antagonisme conduit toujours à des rapports sexuels explosifs. Son béguin pour Todd est en train de ruiner sa vie sexuelle. Il n’a regardé personne depuis des mois, et il a trop raccroché à Todd pour trouver une date pour le mariage de son cousin.

Dans un moment de faiblesse après une nuit à couper le souffle ensemble, Todd accepte d’être le faux petit ami de Victor pour le mariage. Mais prétendre être de faux copains mène à une intimité réelle, ce qui conduit à trop de vin, et soudainement, Todd et Victor se réveillent avec des bandes de mariage et une licence de mariage entre eux.Ce n’était pas leur plan, mais un bonheur d’été pourrait bien les faire changer d’avis.

 


 

FR- Que vous dire de Life of Bliss, le deuxième tome de la série Love Life de Erin McLellan ? J’ai tout simplement adoré et je l’ai même préféré à Life on Pause son prédécesseur. J’avais déjà passé un très bon moment avec Niles et Rusty, mais après avoir l’histoire de Todd et Victor, je suis convaincu d’une chose, j’ai un faible pour les personnages antipathiques. Dans le tome 1, je détestais Todd. Il avait toutes les caractéristiques du gay que je déteste. Superficiel, arrogant, hautain, je ne manquais vraiment pas d’objectif pour le décrire et pourtant dès les premières pages de ce tome lui étant consacré, je me suis retrouvé happé par ce personnage au final touchant, peu sûr de lui, en recherche constante d’affection, de racines et d’appartenance. Idem pour Victor qui ne m’avait pas fait grande impression. Je le voyais lui aussi assez superficiel, un brin égoïste et plus à la recherche d’une relation kleenex qu’une grande histoire d’amour. Pourtant dans ce tome, j’ai été touché par sa fragilité et son envie d’aimer et d’être aimé. Au début du livre il est persuadé que Todd ne veut que du sexe et ne l’apprécie pas, mais il préfère tout de même continuer à jouer ce rôle afin d’avoir cette petite part de Todd. Par la suite, il est celui qui va proposer et pousser l’idée de rester marié, car il veut profiter un maximum de cette relation. Il s’attache, le sait et est convaincu qu’il finira par souffrir et pourtant il continue. Certains y verront peut-être du masochisme, moi j’y vois l’expression d’un besoin, non pas celui de souffrir, mais celui d’être aimé et d’appartenir.

En plus de ses personnages, j’ai adoré l’histoire. Bon ce n’était pas trop compliqué sachant qu’elle est construite autour de thématiques que j’affectionne tout particulièrement dans une bonne romance, Ennemis puis Amoureux, Relations cachées, fausses Relations, Mariages surprises, etc. Ce n’est pas compliqué l’un des personnages aurait pu être joué par Jennifer Lopez, si c’était une romance MF. Life of Bliss a réellement cet esprit comédie romantique hollywoodienne et j’ai pu à plusieurs reprises visualiser certaines scènes en fermant les yeux. Alors certes, ce n’est pas de la grande littérature, le scénario est simple, il y a peu de rebondissements et on connait déjà la fin, mais vous savez quoi ? On s’en fou. Avec Life of Bliss, Erin McLellan nous offre une romance comme je les aime. J’ai passé un excellent moment de lecture à être témoin de l’évolution de ces deux hommes que j’avais préalablement détestés et de voir la nature de leurs sentiments changés d’inconnus à ennemis, d’ennemis à amant d’un soir, d’amant d’un soir à amis, et d’amis à amoureux pour la vie.

Je ne peux que vous conseiller de lire et de découvrir cette série si ce n’est pas déjà fait. Quant a moi, j’espère un jour retrouver nos quatre protagonistes faisant une ou plusieurs apparitions dans un troisième opus et il me tarde aussi de redécouvrir la plume de l’auteur dans de futurs ouvrages.

Loïc

 


ENG- What do you say about Life of Bliss, the second volume in Erin McLellan’s Love Life series? I just loved it and I even preferred it to Life on Pause its predecessor. I had already had a great time with Niles and Rusty, but after the story of Todd and Victor, I am convinced of one thing, I have a weakness for unpleasant characters. In Volume 1, I hated Todd. He had all the characteristics of the gay I hate. Superficial, arrogant, haughty, I really did not miss a goal to describe it and yet from the first few pages of this volume dedicated to him, I found myself caught by this character ultimately affecting, unsure of himself, in constant search affection, roots and belonging. Ditto for Victor who did not make a big impression on me. I also saw him quite superficial, a bit selfish and more in search of a Kleenex relationship than a great love story. Yet in this volume, I was touched by his fragility and his desire to love and be loved. At the beginning of the book he is convinced that Todd wants only sex and does not like it, but he still prefers to continue playing this role in order to have this little part of Todd. Subsequently, he is the one who will propose and push the idea of ​​remaining married, because he wants to make the most of this relationship. He ties himself up, knows it and is convinced that he will end up suffering and yet he continues. Some may see some masochism, I see there the expression of a need, not that of suffering, but that of being loved and belonging.

In addition to his characters, I loved the story. Well it was not too complicated knowing that it is built around themes that I love especially in a good romance, Enemies and Lovers, Hidden Relationships, False Relationships, Weddings Surprises, etc. It’s not complicated one of the characters could have been played by Jennifer Lopez, if it was an MF romance. Life of Bliss really has this Hollywood romantic comedy spirit and I have been able to visualize certain scenes several times by closing my eyes. So certainly, this is not great literature, the scenario is simple, there are few twists and we already know the end, but you know what? We do not care. With Life of Bliss, Erin McLellan gives us a romance as I love them. I had a great time reading to witness the evolution of these two men that I had previously hated and to see the nature of their feelings changed from strangers to enemies, from enemies to lover of a night , from one-night lover to friends, and from friends to lovers for life.

I can only advise you to read and discover this series if it is not already done. As for me, I hope someday to find our four protagonists making one or more appearances in a third album and I also look forward to rediscovering the pen of the author in future works.

Loïc

 


Sa note globale :

Hottitude:


Ce roman est un service presse numérique de :

 

 

 

 

 


 


 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.