Lost in the Mind (In the Mind #2) de Alice Winters

Bonjour à tous!

J’espère que vous allez bien. Pour ma part ça va super bien même si j’ai hâte aux vacances qui vont arriver début juillet (une semaine mais c’est toujours ça de prit!) Je vous retrouve aujourd’hui pour la chronique du tome 2 de la série In The Mind de Alice Winters, Lost in the Mind. Alice Winters est vraiment une auteure que j’adore et ce roman ne fait pas exception à la règle. Vous pouvez retrouver ma chronique du tome 1 ici. Sans plus attendre, couverture et résumé:

 

Après le dernier incident – qui impliquait un tueur en série -, Chevy et Seneca envisagent un changement de carrière : l’élevage de chiot, plus sûr que le métier de détective. Honnêtement, Seneca préférerait se concentrer sur sa nouvelle relation avec Chevy, même s’il s’inquiète  du compte à rebours menant à l’anniversaire de Chevy. Mais lorsque la section des homicides leur demande de l’aide, ils n’ont aucune idée de ce dans quoi ils s’engagent. Et s’ils avaient su ce qui se passerait, ils seraient certainement partis avec l’elevage de chiots.

Quand un couple de personnes âgées est retrouvé mort dans leur propre maison, Chevy et Seneca sont amenés sur l’affaire. Mais ce qui est inhabituel, c’est qu’il semble qu’aucun d’eux n’a été tué; au lieu de cela, ils ont simplement cessé d’exister. Même avec la capacité de Chevy à entrer dans la mémoire des victimes, il est incapable de dire ce qui est arrivé au couple apparemment normal.

Jusqu’à ce que cela se reproduise. Cette fois, les victimes sont retrouvées vivantes, toutes agenouillées et fixant un mur blanc comme si elles étaient hypnotisées par celui-ci. C’est à Chevy et Seneca de déterminer ce qui attire ces personnes et qui pourrait les manipuler.

Mais quand Seneca commence à agir étrangement, Chevy commence à craindre d’être aussi affecté par ce qui contrôle les autres. Chevy fera tout pour que l’homme qu’il aime soit en sécurité et aussi loin que possible de «La Lumière». Mais est-il trop tard?


 

FR- Alors alors…. alors j’adooooore Alice Winters. Il n’y a pas un seul de ses romans que je n’ai pas aimé et quand j’ai lu le tome 1 de cette série en février dernier je suis tombée complètement sous le charme de Chevy et Seneca .

J’ai aimé cet univers très sombre que l’auteure nous proposais et que j’ai retrouvé avec plaisir dans ce deuxième tome. On enchaîne peu de temps après la fin du tome 1 et j’ai adoré retrouver Chevy et Seneca aussi drôle que jamais et aussi attachants.

Leur relation étant déjà établie, j’ai aimé voir l’évolution que nous propose l’auteure. Ils sont vraiment super mignons ensemble et j’ai aimé leur complicité et l’humour toujours aussi omniprésent tout au long du roman.

C’est clairement un des points incontournables des romans d’Alice Winters et je dois avouer que c’est quelque chose que j’attends avec impatience à chaque fois que je commence un roman de cette auteure. Et bien entendu je n’ai pas été déçue.

Ce deuxième tome est clairement à la hauteur du premier. On en apprend encore plus sur l’univers que nous propose l’auteure et une fois de plus j’ai trouvé l’ambiance légèrement glauque, mais dans le bon sens du terme. C’est légèrement dérangeant mais sans être trop. J’aime bien le fait que chacune de ses séries aient une ambiance et une signature spécifique que je suis très contente d’avoir retrouvée dans ce tome.

L’enquête était très intéressante et très bien menée. Je me demandais si on allait rester sur le même style d’enquête que dans le premier tome mais Alice Winters nous propose quelque chose de différent tout en gardant les codes du premier tome. J’aime vraiment ce que l’auteure nous propose, que ce soit au niveau de l’enquête qu’au niveau des « dons » des personnages. J’ai très très hâte aux prochains tomes.

Un très très bon roman de l’auteure et une série à suivre sans plus tarder.

 


 

ENG- So well well well… well I adore Alice Winters. There is not one of her novels that I did not like and when I read volume 1 of this series last February I fell in love with Chevy and Seneca.

I liked this very dark universe that the author proposed to us and that I found with pleasure in this second volume. It goes on shortly after the end of Volume 1 and I loved finding Chevy and Seneca as funny and as endearing as ever .

Their relationship is already established, I liked to see the evolution that  the author offers us. They are really cute together and I loved their complicity and humor that is still ubiquitous throughout the novel.

This is clearly one of the key points in Alice Winters’ novels and I must admit that this is something I look forward to every time I start a novel by this author. And of course I was not disappointed.

This second volume is clearly at the height of the first. We learn even more about the universe offered by the author and once again I found the atmosphere slightly gloomy, but in the good sense of the word. It’s slightly disturbing but not too much. I like the fact that each of her series have a specific  atmosphere and   signature that I am very happy to have found in this volume.

The investigation was very interesting and very well conducted. I wondered if we would stay on the same style of investigation as in the first volume but Alice Winters offers something different while keeping the codes of the first volume. I really like what the author proposes to us, both at the level of the investigation and at the level of the « gifts » of the characters. I can not wait for the next volumes.

A very very good novel by the author and a series to follow without further ado.

 


 

Ma note globale :

Hottitude :

 

 


 

Ce roman est un service presse de l’auteure :

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

 


 

 

  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.