Pourquoi pas nous? de Becky Albertalli et Adam Silvera

Bonjour à tous! C’est Sam.

J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour la chronique d’un roman qui me faisait de l’oeil. Il s’agit de Pourquoi pas nous? de Becky Albertalli et Adam Silvera, publié chez Hachette. Sans plus attendre, couverture et résumé:

 

Arthur est à New York pour l’été, en attendant de savoir s’il va être reçu à Yale. Lorsqu’il croise le chemin de Ben dans un bureau de poste, c’est le coup de foudre. Il y voit un signe du destin.

De son côté, Ben doute que le destin soit de son côté : il vient de rompre avec son petit ami, Hudson, et n’est pas vraiment prêt pour une nouvelle relation.

Pourtant, ni l’un ni l’autre ne parviennent à oublier cette première rencontre…

 


 

Alors alors…. alors j’avais déjà lu Becky Albertalli vu qu’il s’agit de la maman de Simon et je ne vais pas revenir sur mon amour inconsidéré pour ce roman et la plume de cette auteure. Par contre, je n’ai toujours pas franchi le pas de lire des romans d’Adam Silvera parce qu’ils sont tristes. Beaux. Mais tristes. Du coup, quand ce roman est sorti j’ai attendu que plusieurs de mes copines bloggeuses le lise pour savoir si on allait plutôt pencher coté Albertalli ou Silvera. Donc si je le chronique aujourd’hui, vous vous doutez de la réponse.

Bref, j’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai toujours aimé les romans jeunesse et si j’ai arrêté d’en lire pendant quelques temps je suis contente d’avoir trouvé ces romans jeunesse LGBT (d’ailleurs vous pourrez retrouver ma vidéo à ce sujet sur ma chaine Youtube). Il y a , dans les romans jeunesses, une fraicheur et une profondeur qu’on ne retrouve pas forcément en romance « adulte » J’aime les codes de ce genre, j’aime les thèmes abordés et j’aime que, depuis quelques années, les romans jeunesses contemporains soient plus légers, toujours aussi proches des réalités de cet âge de la vie, mais moins tournés vers le pathos comme ça a pu être le cas auparavant.

Donc pour en revenir à ce roman en particulier j’ai énormément aimé. J’ai vraiment aimé le mélange des deux styles des auteurs. J’aime les romans écrits à quatre mains et je me pose toujours la question de savoir qui écrit quoi et ici même si j’ai bien vu qu’il y avait deux style d’écriture je serai incapable de dire qui a écrit quoi.  Mais j’ai aimé l’ambiance qui se dégage de ce roman, j’ai aimé l’humour des personnages et j’ai adoré qu’ils soient si différents et qu’ils aient tendances à faire les choses à l’envers.

J’ai adoré la façon dont ils vont lutter pour faire marcher leur relation mais j’ai aimé par dessus tout que les éléments qui se mettent sur le chemin de leur bonheur soient des petits détails, des éléments de la vie courante, rien de bien dramatique mais qui pourtant vont les faire batailler.

J’ai également beaucoup aimé les personnages secondaires, notamment Dylan qui est vraiment un personnage coup de coeur. Les sujets abordés dans ce roman sont vraiment sympathique et même si on passe par les sujets classiques du coming out et de l’acceptation de soit j’ai aimé que le thème principal reste la construction de la relation entre Ben et Arthur. J’ai trouvé aussi intéressant que les auteurs ajoutent une scène concernant le regard négatifs des autres ce qui reste assez rare en général dans les romances ado, du moins dans la façon que les auteurs ont choisit d’aborder. (je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous spoiler mais vous comprendrez en lisant la scène en question).

Je dois dire que la fin, si ce n’est pas celle que j’espérai dans mon coeur de midinette est vraiment très belle, mais j’aimerai bien une petite nouvelle (pas forcément un roman complet) avec LA fin que nous attendons tous.

En résumé un très bon roman de deux auteurs incontournables dans ce genre. Je ne suis toujours pas décidée à lire les romans d’Adam Silvera même si je suis dorénavant intimement convaincue qu’ils doivent être magnifiques, mais si pleurer ne vous dérange pas je ne peux que trop vous conseiller de lire ses romans. Je ne reviens pas sur les romans de Becky Albertalli… Simon… Blue….même si Arthur et Ben ne sont vraiment pas loin derrière.


 

Ma note globale :

Hottitude :

 


 

Ce roman est un service presse numérique de :

 

 

 

 

 

 

via

 

 


 

 

 


 

 


 

Comments

  1. […] Pourquoi pas nous? de Adam Silvera et Becky Albertalli […]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.