Cage vide (Une chance de marquer #4) de Avon Gale

Salut tout le monde, c’est Loïc et on se retrouve pour la revue de Cage vide, le quatrième tome de la série Une chance de marquer écrite par Avon Gale et publiée en France chez Juno Publishing.

 

Cage vide de Avon Gale

Résumé : Gardien de but et capitaine des Spitfires de Spartanburg, Isaac Drake a terminé la saison dernière avec un passage inattendu aux play-offs. Il a trouvé une maison et une famille avec son coach et mentor, Misha Samarin, et il a hâte de faire une sérieuse tentative pour la Kelly cup. Mais les choses prennent une tournure intéressante lorsque son némésis, Laurent St. Savoy, est échangé chez les Spitfires. Après le comportement méprisable de ce dernier lors des play-offs l’année précédente, Isaac ne veut rien avoir à faire avec lui – aussi séduisant soit-il. Mais cela change lorsqu’il découvre la raison de l’attitude de Laurent.

Laurent St. Savoy est le fils unique d’un légendaire gardien de but de la LNH élevé au sein d’une maisonnée remplie d’abus. Il est constamment traité comme une déception, sur et en dehors de la glace. Lorsqu’une tentative désespérée d’échapper à la tyrannie de son père l’envoie chez les Spitfires, la dernière chose que Laurent souhaite est de se faire des amis. Mais il y a quelque chose à propos d’Isaac Drake auquel il ne peut pas résister. Laurent a la possibilité d’explorer sa sexualité pour la première fois, mais il craque sous la pression de la fin de la saison. Face aux play-offs et à une rivalité qui se transforme en vendetta personnelle, Isaac n’est pas certain d’être suffisant pour conserver Laurent – ou leur relation.


Une chance de marquer est une série que j’adore et que j’affectionne depuis le premier tome. Le premier tome avait capté mon attention, le tome 2 m’avait happé dans le monde du hockey, le troisième m’avait passionné et ce quatrième tome m’a retourné.

On avait quitté Isaac à la fin de Supériorité numérique, le livre sur Misha et Max et qui a posé les bases de l’intrigue de Cage vide. Pour résumé en une seule phrase, lors d’un des derniers Matchs de la saison, Isaac s’est fait insulter et craché dessus par Laurent, le gardien et fils du coach de l’équipe adverse. Cage vide, lui commence, par Laurent qui est transféré dans l’équipe de Isaac.

Si je devais parler d’une seule qualité de ce livre, je choisirais de détailler la qualité du travail fait par l’auteur sur les personnages et plus précisément sur Laurent. Ce dernier m’a tout simplement retourné. Dès le début, grâce au travail de qualité de l’auteur, on ressent toutes ses émotions, son anxiété, ses peurs, ses angoisses. J’ai été déchiré durant ma lecture par la solitude du personnage et le dégout qu’il a de sa propre personne. Honnêtement, cela faisait longtemps dans le mm que je n’avais pas rencontré un personnage aussi bien travaillé.

Alors qu’il a débuté comme étant un personnage totalement détestable, petit à petit il est devenu un personnage touchant et d’une grande complexité. J’ai apprécié que le personnage change en douceur et dans la longueur. Cela pour moi apporte beaucoup de réalisme au livre, car dans la vie réelle, les gens ne changent pas du jour au lendemain. C’est un phénomène qui prend du temps et ce temps est justement pris dans cage vide.

Pour rester dans le travail sur ce personnage, je tiens à saluer la qualité du travail sur les troubles alimentaires et la maltraitante. J’avais peur que le problème de l’anorexie et la boulimie soit traité avec légèreté comme ce fut le cas dans don’t twunk with my heart, le tome 2 de la série loving you d Renae Kaye. Ici c’est tout le contraire, l’auteur a traité le sujet avec sérieux et plein de finesse et en z fait un point qui a toute sa place dans l’histoire.

L’autre point qui a fait pour moi la qualité de cette lecture, c’est la relation entre Laurent et Isaac. Elle évolue lentement, avec douceur et respecte le parcours des deux hommes. Laurent est un personnage plein de cicatrices, dès stigmates qui doivent guérir afin de lui permettre d’atteindre l’état d’esprit lui permettant de s’engager dans une relation demandeuse émotionnellement. Isaac lui de son côté, doit surmonter son passé, ses propres bagages émotionnels ainsi que les conséquences des actes du début de Laurent. Il doit apprendre à lui faire confiance et lui pardonner afin de pouvoir avancer dans cette relation.

Tout ce parcours est fait avec beaucoup de douceur. Avon Gale a fait le choix de ne rien précipiter et je ne peux que saluer ce choix. Cela nous a permis de nous attacher aux personnages et de nous imprégner de tous ces sentiments et ces émotions, brutes, parfois sombres et difficiles. On les ressent. On les vit. Et ça, c’est pour moi le gage de qualité.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller de découvrir cette série si ce n’est pas déjà fait. Comme le bon vin, elle se bonifie avec le temps et ce tome 4 est pour le moment le millésime de cette série. J’ai hâte de lire le dernier opus et pour le coup, contrairement aux autres, je ne pense pas avoir la patience d’attendre sa traduction et je pense me plonger prochainement dans la version originale de coach’s challenge, le cinquième et dernier tome de la série.


Note Globale :

Hottitude :



 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.