Une route longue et sinueuse (L’Ours, La Loutre et Le Moustique #4) de TJ Klune

Bonjour à tous!

J’espère que vous allez bien! Pour ma part ça va super bien d’autant plus que demain à cette heure ci je serai surement sur le point de passer les portes de Livre Paris . J’ai super super super hâte. Je sens que ça va être top et qu’on va bien s’amuser. J’ai très très hâte de retrouver les copines et Loïc ( ben oui c’est le seul garçon que je vais retrouver là bas^^)
Bref, j’ai hâte.  Je vous retrouve aujourd’hui pour la chronique d’un roman que j’attendais avec grande impatience. J’avais dévoré les 3 premiers tomes en février 2016 (chronique ici )et j’avais à la fois hâte de retrouver ces personnages et pas du tout envie de leur dire au revoir. Mais j’ai enfin sauté le pas.. et je ne le regrette pas. Sans plus attendre, couverture et résumé:

 

La famille n’est pas toujours déterminée par le sang. Elle est déterminée par ceux qui nous construisent – ce qui font de nous ce que nous sommes. 

Et là, en cette fin, Bear et Otter sont mis à l’épreuve comme jamais. 

Une petite fille qui n’a nulle part où aller frappe à leur porte.

Un téléphone sonne, apportant des nouvelles qu’ils n’attendaient pas.

Un frère revient chez lui après avoir appris comment voler de ses propres ailes.

Alors que tous ces instants convergent, leur vie à tous va changer à tout jamais.

Démarrant dans L’Ours, la Loutre et le Moustique, et continuant dans Ce que nous sommes et L’art de la respiration, TJ Klune a raconté une saga familiale et fraternelle, une histoire d’amour et de sacrifice. Dans cet épisode final, les événements du passé pavent la route longue et sinueuse vers un avenir que personne n’aurait pu imaginer.

 


Alors alors … alors j’avais adoré les trois premiers tomes . Vraiment. C’étaient les premiers romans de TJ Klune que je lisais et j’avais découvert un auteur à la plume mordante, drôle et très très forte. J’avais alterné entre rire et larmes.  Et j’étais tombée sous le charme de ces personnages très attachants, notamment Bear qui est pour moi, un de mes personnages préférés.

Dans ce tome 4, on se retrouve quelques années après la fin du tome 3 et j’avoue qu’au départ j’ai eu un peu de mal à me rappeler de tout ce qu’il s’était passé , notamment en ce qui concerne Ty et Dom. Du coup au départ , j’ai eu un peu de mal. Mais cependant, dès le troisième chapitre j’étais déjà passée du rire aux larmes.

Parce que la plume de TJ Klune est toujours aussi belle. Parce que ses personnages sont toujours aussi déjantés. Parce que Bear…. parce que l’auteur nous apporte ici la conclusion parfaite à une série qui fait parti de mes séries préférées, une de celle que je recommande le plus parce qu’on ne peut qu’adorer.

J’ai beaucoup aimé les petits mots de l’auteur, que ce soit au début ou à la fin du roman et même si oui on en voudrait plus plus plus, même s’il nous propose des pistes qui nous font dire « ben voilà, il peut repartir sur une deuxième série!! » au final, au fond de nous, on sait que l’auteur a raison et qu’il faut leur dire adieu.

Lire ce roman, c’est dire adieu à des personnages qu’on adore, c’est presque comme dire adieu à des amis ou des membres de sa famille un peu éloignée.  Ça fait mal, mais ça fait du bien. Lire ce livre, comme les trois tomes précédents,  c’est alterner entre rire aux éclats et pleurer toutes les larmes de son corps. C’est vibrer. C’est ressentir des émotions parmi les plus fortes qu’il m’ait été donné de lire. J’ai d’ailleurs du mal à trouver les mots pour vous dire à quel point j’ai aimé ce roman.

En quelques mots, c’est la conclusion parfaite à une série parfaite.

Comme vous avez surement du le remarquer, je ne lis quasiment plus de livres traduits. Généralement, c’est Karin qui chronique les titres traduits de chez Dreamspinner Press. J’ai lu les trois premiers tomes de L’Ours La Loutre et le Moustique en vf. J’aurai pu lire ce tome 4 en vo. J’ai prit le risque d’attendre la vf. Et si parfois j’ai eu du mal avec les traductions chez Dreamspinner Press (au point d’abandonner des lectures), ce n’a pas du tout été le cas avec ce roman dont la traduction est vraiment très bonne.

 

 


Ma note globale :

Hottitude:


Ce roman est un service presse numérique de  :

 

 

 

 


 

Quelques informations sur Une route longue et sinueuse :
Editeur : Dreamspinner Press
Prix : 17.26 €
Date de sortie : 6 mars 2018
Nombre de pages : 380 pages

 


 

 

 


 

 


 

Ce roman entre dans mon

pour la couleur rouge

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.