The Windmines of Bora Bora (Virasana Empire : Sir Yaden #2) de Beryll et Osiris Brackhaus

Bonjour à tous !

je vous retrouve aujourd’hui pour la chronique du tome 2 de la série Virasana Empire : Sir Yaden de Beryll et Osiris Brackhaus en autoédition. Il s’agit donc de The Windmines of Bora Bora. Vous pouvez retrouver la chronique du tome 1 ici. En attendant, couverture et résumé :

« L’empereur se soucie de chacun de ses sujets. »

Trahi par sa sœur et vendu en esclavage pour mourir dans les redoutables Windmines de Bora Bora, Ivan n’a que du sarcasme et de la rancune pour le slogan bien utilisé des Chevaliers du Lotus. Personne ne l’a jamais pris en charge – pas quand il était jeune noble, pas comme un animal de compagnie torturé des Quetzal, et certainement pas comme un chef de gang d’esclaves en fuite dans les bidonvilles de Yaiciz.

Mais tout cela change lorsqu’un de ses codétenus se révèle être un véritable Chevalier du Lotus, lui offrant de l’aide et un moyen de sortir de cette misère. Soudainement, même Ivan ne peut s’empêcher de penser qu’il pourrait  avoir quelque chose de positif dans sa vie.

The Windmines of Bora Bora est une aventure sombre et sournoise. Il s’agit du deuxième livre de ‘Sir Yaden’, une épopée épique de grande aventure, de bromances et de familles disparates de la SF, située dans l’empire aux multiples facettes de Virasana.

 


 

FR- Alors alors… alors j’avais énormément aimé le premier tome de cette série et j’avais super hâte de lire ce tome 2. Et je n’ai pas été déçue. Une fois de plus j’ai dévoré ce roman à peine commencé.
Et encore une fois, j’ai été surprise par la direction que prennent les auteurs. Je ne vous en dirai pas beaucoup plus pour ne pas vous gâcher la surprise mais  c’est vraiment surprenant et du coup j’ai enchaîné les chapitres pour savoir où les auteurs voulaient nous amener.

Comme dans le premier tome, on enchaîne les chapitres du point de vu du personnage principal (ici, Ivan dans les 2/3 du roman puis Yaden) et les souvenirs de Anya, la soeur d’Ivan.

Si dans le premier tome, les souvenirs de Dario apportaient beaucoup de tendresse à l’histoire, les souvenirs d’Anya sont beaucoup plus durs à lire. J’ai énormément aimé les différences entre ces deux romans où l’ont passe presque d’un extrême à l’autre.

J’ai également adoré retrouver l’univers présenté dans le premier volume et cette fois ci les auteurs s’y attardent un peu moins. La nouvelle lune, Bora-Bora (qui n’a rien à voir avec son homonyme en Polynésie) est très bien décrite et j’ai adoré ce que les auteurs nous proposent.

Le personnage d’Ivan est très intéressant et j’ai hâte de voir ce qu’ils vont en faire dans les prochains tomes. J’ai retrouvé Yaden avec grand plaisir et j’avais super hâte de retrouver Colin et Dario et j’ai adoré la partie finale du roman qui se passe sur Agami .

J’ai beaucoup aimé l’humour léger mais présent, l’autodérision pour le personnage de Yaden (qui reste mon personnage préféré) et le rythme du roman. J’ai aimé que l’action monte crescendo et l’apothéose de la bataille dans les entrailles de Bora-Bora .

En résumé, un très bon deuxième tome, dans la lignée du premier tout en s’en éloignant également. Des personnages toujours au top, de l’action, de la romance et surtout un roman qui donne énormément envie de lire la suite.


 

ENG- So well well well… well I really liked the first volume of this series and I was really looking forward to reading this volume 2. And I was not disappointed. Once again I devoured this novel just started.

And again, I was surprised by the direction the authors take. I will not tell you much more not to spoil you but it’s really surprising and I was devoring the chapters to find out where the authors wanted to bring us.

As in the first volume, we alternate between  chapters  from the point of view of the main character (here, Ivan in 2/3 of the novel then Yaden) and the memories of Anya, Ivan’s sister.

If in the first volume, Dario’s memories brought a lot of tenderness to the story, Anya’s memories are much harder to read. I really liked the differences between these two novels, where they went almost from one extreme to the other.

I also loved to find again the universe presented in the first volume and this time the authors linger a little less. The new moon, Bora-Bora (which has nothing to do with its namesake in Polynesia) is very well described and I loved what the authors offer us.

The character of Ivan is very interesting and I can not wait to see what they will do with him in the next volumes. I found Yaden with great pleasure and I was really looking forward to seeing Colin and Dario again and I loved the final part of the novel that’s happening on Agami.

I really liked the light but present humor, the self-deprecating character of Yaden (who remains my favorite character) and the rhythm of the novel. I liked that the action climbs crescendo and the apotheosis of the battle in the bowels of Bora Bora.

In summary, a very good second volume, in line with the first while also moving away. Characters always on top, action, romance and especially a novel that gives a lot to read more.

 


 

Ma note globale :
Hottitude :

 


 

Ce roman est un service presse numérique des auteurs

 


 

 


 

 

 


 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.